OCTOCAMPUS – LE MANIFESTE

Il était une fois toi

De toute les quêtes et de toutes les aventures, il en existe une qui s’impose naturellement à nous : la quête de soi. Nous naissons dans un monde qui nous précède et ne nous appartient pas ; nous évoluons dans la contrainte sans maîtriser les pourtours qui nous façonnent ; et nous avançons, souvent las et apeurés, vers un but qui ne nous ressemble pas. “Et si ?” Et si nous questionnons tout cela ? Et si, là, dans un élan d’audace, j’écris en bleu le reste de ma phrase. Et si cet élan s’immisce aussi en toi, t’abreuve et t’invite à regarder au delà puis te pousse à aller plus loin ? Et si c’était le moment parfait pour le faire ?


« N’acceptez pas que l’on fixe, ni qui vous êtes, ni où rester. (…) Soyez complice du crime de vivre et fuyez ! (…) Mêlez-vous à qui ne vous regarde, car lointaine est parfois la couleur qui fera votre blason. » — Caracole


l’étudiant

Les études représentent une étape de transition, un lieu de passage entre le moule de l’école et ce monde professionnel encore flou dans lequel tu vas passer le plus clair de ton temps futur. Dans cet entre deux mondes, il est facile de se perdre et d’avoir le vertige face à la tâche à accomplir. Mais au-delà des cours, des exams et même du diplôme – pour cela, je te fais confiance – c’est le moment et l’environnement idéal pour apprendre à te connaître et pour planter les graines qui feront germer ton futur toi. Encore faut-il savoir par où commencer… Car y’a quand même quelque chose qu’on ne nous explique pas : comment devenir heureux ?


« Quand j’étais petit, ma mère m’a dit que le bonheur était la clé de la vie. A l’école, quand on m’a demandé d’écrire ce que je voulais être plus tard, j’ai répondu « heureux ». Ils m’ont dit que je n’avais pas compris la question, je leur ai répondu qu’ils n’avaient pas compris la vie. » — John Lennon


dans un monde en mutation

La meilleure, c’est qu’il faut réussir à se dépatouiller dans un monde qui change à toute allure ! Salle de cours, diplôme, recherche d’emploi, recrutement, travail… tout ça n’a plus la même valeur et la même saveur qu’avant. L’ancien monde tombe à l’eau et, plus que jamais, le nouveau est incertain. Les règles du jeu ont changé, ce n’est donc plus le gros qui mange le petit, mais l’agile qui mange l’inerte. Et pour cela, rien de mieux qu’une métamorphose du corps et de l’esprit.


« Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements. » — Charles Darwin


quand soudain naquit Octocampus.

Octocampus, c’est un accélérateur de métamorphose pour t’aider à devenir une créature agile et tentaculaire prête à se mouvoir avec aisance dans les méandres de notre monde en mutation. C’est un recueil de ressources et de chemins de traverse, sélectionnés, non pas pour leur beaux yeux mais pour leur pertinence, pour t’inviter à explorer les possibles durant tes études dans l’espoir que tout cela puisse te permettre de trouver plus rapidement un sens à ta quête. Enfin, c’est un projet libre et non lucratif, certes mis en mot et en pixel par un narrateur, mais qui ne peut exister et avoir de l’impact que par la force d’un mouvement.


Je m’en remets donc à toi. Es-tu prêt-e à te jeter à l’eau ? YEP !

Il était une fois toi

De toute les quêtes et de toutes les aventures, il en existe une qui s’impose naturellement à nous : la quête de soi. Nous naissons dans un monde qui nous précède et ne nous appartient pas ; nous évoluons dans la contrainte sans maîtriser les pourtours qui nous façonnent ; et nous avançons, souvent las et apeurés, vers un but qui ne nous ressemble pas. “Et si ?” Et si nous questionnons tout cela ? Et si, là, dans un élan d’audace, j’écris en bleu le reste de ma phrase. Et si cet élan s’immisce aussi en toi, t’abreuve et t’invite à regarder au delà puis te pousse à aller plus loin ? Et si c’était le moment parfait pour le faire ?


« N’acceptez pas que l’on fixe, ni qui vous êtes, ni où rester. (…) Soyez complice du crime de vivre et fuyez ! (…) Mêlez-vous à qui ne vous regarde, car lointaine est parfois la couleur qui fera votre blason. » — Caracole


l’étudiant

Les études représentent une étape de transition, un lieu de passage entre le moule de l’école et ce monde professionnel encore flou dans lequel tu vas passer le plus clair de ton temps futur. Dans cet entre deux mondes, il est facile de se perdre et d’avoir le vertige face à la tâche à accomplir. Mais au-delà des cours, des exams et même du diplôme – pour cela, je te fais confiance – c’est le moment et l’environnement idéal pour apprendre à te connaître et pour planter les graines qui feront germer ton futur toi. Encore faut-il savoir par où commencer… Car y’a quand même quelque chose qu’on ne nous explique pas : comment devenir heureux ?


« Quand j’étais petit, ma mère m’a dit que le bonheur était la clé de la vie. A l’école, quand on m’a demandé d’écrire ce que je voulais être plus tard, j’ai répondu « heureux ». Ils m’ont dit que je n’avais pas compris la question, je leur ai répondu qu’ils n’avaient pas compris la vie. » — John Lennon


dans un monde en mutation

La meilleure, c’est qu’il faut réussir à se dépatouiller dans un monde qui change à toute allure ! Salle de cours, diplôme, recherche d’emploi, recrutement, travail… tout ça n’a plus la même valeur et la même saveur qu’avant. L’ancien monde tombe à l’eau et, plus que jamais, le nouveau est incertain. Les règles du jeu ont changé, ce n’est donc plus le gros qui mange le petit, mais l’agile qui mange l’inerte. Et pour cela, rien de mieux qu’une métamorphose du corps et de l’esprit.


« Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements. » — Charles Darwin


quand soudain naquit Octocampus.

Octocampus, c’est un accélérateur de métamorphose pour t’aider à devenir une créature agile et tentaculaire prête à se mouvoir avec aisance dans les méandres de notre monde en mutation. C’est un recueil de ressources et de chemins de traverse, sélectionnés, non pas pour leur beaux yeux mais pour leur pertinence, pour t’inviter à explorer les possibles durant tes études dans l’espoir que tout cela puisse te permettre de trouver plus rapidement un sens à ta quête. Enfin, c’est un projet libre et non lucratif, certes mis en mot et en pixel par un narrateur, mais qui ne peut exister et avoir de l’impact que par la force d’un mouvement.


Je m’en remets donc à toi. Es-tu prêt-e à te jeter à l’eau ?